Mon test Hemoccult était positif

  • Il faut réaliser une coloscopie pour déterminer l’origine du saignement. La coloscopie est l’examen de référence dans ce cas : elle permet à la fois d’explorer le rectum et le colon et, le cas échéant, de procéder à l’ablation de polype(s) (polypectomie). C’est l’examen à la fois le plus sensible, qui permet le mieux de détecter les plus petites anomalies, et le plus spécifique, qui permet le mieux de s’assurer de l’absence d’anomalie. Tout autre examen est moins performant.

  • L’attitude qui consisterait à refaire un test Hemoccult pour confirmer (ou infirmer) le résultat positif avant de réaliser une coloscopie n’est pas correcte. Tout test positif doit être suivi d’une coloscopie. Un polype ou un cancer saignent habituellement de façon discontinue : un deuxième test négatif ne permet en aucun cas d’ « effacer » un premier test positif et d’éviter une coloscopie !


Il ne faut pas s’affoler ! Un test positif n’est pas, de loin pas, synonyme de cancer !

  • Seule une fois sur 10, la coloscopie permet de découvrir un cancer colorectal. Dans ce cas, le dépistage avant l’apparition de symptômes permet le plus souvent le diagnostic d’un cancer localisé que l’on peut guérir simplement avec une opération chirurgicale sans qu’il soit nécessaire de recourir à des traitements complémentaires comme la chimiothérapie ou la radiothérapie.

  • Trois fois sur 10, la coloscopie permet de découvrir un (des) polype(s) adénomateux et de procéder à leur ablation. C’est dans ce cas que le dépistage offre le plus grand bénéfice car les polypes adénomateux sont des lésions précancéreuses et leur ablation permet d’éviter la survenue ultérieure d’un cancer colorectal.

  • Enfin, 6 fois sur 10, la coloscopie est normale et ne montre ni polype adénomateux, ni cancer. Dans ce cas, le test était « faussement positif » ce qui peut être du à une interférence avec certains aliments ou à un saignement d’origine hémorroïdaire. En cas de coloscopie normale, on peut considérer que le risque de cancer colorectal est quasi nul pendant au moins 5 ans (et peut être 10 ans). Il est donc recommandé de reprendre le dépistage par Hemoccult dans un délai de 5 ans après une coloscopie normale.




Vous pouvez nous contacter à tout moment en nous écrivant un email.

Site réalisé avec le concours de la Ligue contre le cancer